Rechercher

Un couple uni et un mariage heureux: Frederic et Nadejda

Bonjour Iryna,

 J'espère que tu vas bien !

Ici, j'ai envie de parler de mon voyage à Odessa et partager avec les autres mon expérience. Peut être Iryna, vous pourrez l'utiliser pour vos futurs adhérents. Ce serait utile pour eux..

 

J'avais planifié de partir à Odessa pour une dizaine de jours.

 En arrivant en Ukraine je savais que j'allais voir sept personnes. A la sortie de l'aéroport, un homme charmant m'a aidé à prendre le taxi, emmené jusqu'à mon appartement et m'a montré les endroits important pour ma semaine. Je savais donc tout de suite où faire du change, faire mes courses et quelques bonnes adresses de restaurants. Je savais même où était la mer !

Mon appartement était idéalement situé en plein centre ville, au calme et à deux minutes du lieux de mes futurs rendez-vous. 

 

Mon planning préparé par Iryna laissait apparaître des journées sans rendez-vous. En faite, ce ne fut pas un problème mais plutôt un avantage. Les trous de fin de journée peuvent être comblés assez facilement par un simple appel téléphonique à une femme qui souhaite vous revoir. Presque toutes travaillaient dans la journée. Toutes étaient d'accord pour me revoir...

Je ne connaissais pas les rouages de l'organisation de l'agence, la culture et la mentalité des femmes que j'allais rencontrer.

Oh ! Bien sûr, j'avais lu des choses ! Et puis comme un français que je suis, j'avais certains a prioris causés par ma propre culture. 

Tout celà a disparu lorsque j'ai rencontré ces ladies. Dans ma lettre d'accompagnement, j'avais écris que j'avais de l'admiration pour leur courage d'entreprendre de quitter leur vie pour une autre. A l'heure où j'écris ces phrases, je suis toujours admiratif et j'ai encore plus de respect envers celles que j'ai rencontré...

Chaque rencontre à lieu dans un café, un restaurant en plein centre ville. Bien souvent il y a la barrière du langage car peu de femmes parlent l'anglais et encore moins le français. Ayant un niveau d'anglais basique, je me suis attaché l'aide d'une traductrice. J'en ai eu trois différentes, toutes parfaites...

Il ne faut pas négliger cette aide car tout d'abord, la femme qui se déplace a un soutient féminin lors de la première rencontre et c'est important pour elle. Mais surtout, la traductrice ne traduit pas que des phrases. Elle nous traduit les émotions par rapport à la culture du pays. Elle peut nous expliquer pourquoi la femme ukrainienne pense ou réagit de telle manière lors d'une conversation. Et enfin, elle peut nous venir en aide au cas où l'homme perd le fil du bon dialogue...

Pour les tarifs des restaurants ils sont moins chers qu'en France. Les plats sont de bonne qualité.

 

Concernant les femmes que j'ai vu, elles correspondent à la description de leur profil. Elles recherchent un homme avec leurs propres critères qui sont simples ou très bien fondés. Elles sont sincèrent et chaque rencontre est une découverte.

Mes soirées dans les restaurants furent animées par des conversations sérieuses et joyeuses et ce fût plaisant pour l'homme que je suis.

J'avais dans mon planning un dernier rendez-vous programmé la veille de mon départ. J'attendais avec impatience de rencontrer cette femme qui me touchait plus que d'autres rien que par son profil.

Jusqu'alors, je me voyais rentrer en France pour continuer a correspondre avec celles que j'avais rencontrer et revenir deux mois plus tard...

Car jamais j'aurais imaginé ce qui allait m'arriver la veille de mon départ à 15h00...


C'est selon moi le vrai coup de foudre car tout est réciproque, tout est limpide et en accord !
Aujourd'hui encore je dors mal car je pense sans arrêt à elle. Elle me dis que c'est pareil pour elle...
Elle est gentille, douce, féminine, drôle, calme. On se ressemble énormément. On est toujours d'accord et on ressent les mêmes choses pour tout.

J'étais partis à Odessa pour trouver l'âme sœur et j'ai trouvé encore mieux... j'ai trouvé l'évidence !
Je ne sais pas comment c'est possible mais c'est extraordinaire, cette relation ! 
Nadia est arrivée devant moi et elle est montée sur le trottoir. Elle a soulevé ces lunettes de soleil pour les poser sur ses cheveux et on s'est regardé dans les yeux fixement sans se quitter, sans pouvoir réagir... Le temps s'est arrêté. C'est comme si j'avais pus lire dans ses yeux et y deviner ses pensées. On a compris au bout de quelques secondes que nous étions fait l'un pour l'autre ! C'est inexplicable !

On a passé notre entretien a nous sourire avec des regards complices. Au bout de deux heures de conversation, on était d'accord pour diner ensemble... Au bout d'une heure de diner, rendez-vous était programmé pour le lendemain matin dans le salon de thé à la française...

Elena, notre traductrice a toujours suivie nos désirs. Elle a été notre allier, notre "Cupidon"... Merci Elena pour ton dévouement et ta gentillesse !
Aujourd'hui, Skype se passe super bien malgré notre anglais basique. On plaisante et on se fait rire. On se regarde droit dans les yeux encore et encore... On ne se lasse pas de communiquer ainsi ! 
On s'organise jour après jour pour l'avenir et je retourne à Odessa en juin. Nadia vient en France en Août. Elle commence ses cours de français à l'association "Alliance Française" située près du centre d'Odessa. On est impatient de se revoir car la séparation est dur pour chacun de nous; elle parait même de plus en plus dur mais Nadia veut attendre juin alors il y a Skype et les emails traduits...
Elle m'a fait oublier, sans aucun problème, tous les rendez-vous que j'ai eùs pendant ces dix jours.
Nous vivons ce que des milliers de gens voudraient connaitre un jour dans leur vie: le coup de foudre !
 A bientôt, Frédéric.

14.05.2012